28 Responses

  1. Catia95
    Catia95 13 octobre 2012 at 16 h 35 min | | Reply

    Merci pour ces techniques même si certaines sont peu pratiques en public (je marmonnes qd je lis )
    La technique 8 me semble judicieuse,moduler son rythme selon la richesse du contenu,pour pouvoir apprécier la lecture .Mais je vais d’abord tester les deux premiéres techniques voire ce que ca donne.
    A+

  2. Marie
    Marie 13 octobre 2012 at 16 h 36 min | | Reply

    bonjour
    je n’y arrive pas! si je ne répète pas le mot dans ma tête, je suis incapable de dire ce qu’il y avait dans le texte !

    1. Xavier
      Xavier 13 octobre 2012 at 16 h 36 min | | Reply

      je suis un peu comme toi, j’ai du mal. Mais il faut qu’on s’entraine, pas le choix si on veut augmenter significativement notre vitesse de lecture 🙂

  3. Eko
    Eko 13 octobre 2012 at 16 h 36 min | | Reply

    Salut Xavier et merci pour ces idées. Ca fait quelques années que je cherche une technique pour me débarasser de la Subvocalisation et pour moi la technique 7 du Moine Tibétain semble pouvoir enfin m’aider à passer ce stade! Merci

  4. Ludo
    Ludo 13 octobre 2012 at 16 h 37 min | | Reply

    La 1 et la 11 cumulées peuvent à mon avis bien aider à faire passer cette mauvaise habitude.
    En fait l’objectif à rechercher n’est pas de stopper totalement cette sub-vocalisation mais faire en sorte qu’elle ne freine pas la lecture, qu’elle suive le rythme imposé par les yeux, rythme qui peut lui-même être imposé par le doigt…
    Cela permet d’être moins stressé par le fait que l’on prononce certains mots.
    Et comme tu dis en mâchant complètement les mots on peut vraiment parler très vite!

  5. Layonel
    Layonel 13 octobre 2012 at 16 h 37 min | | Reply

    merci pour les techniques ! et très bon site 🙂

  6. labjectus
    labjectus 13 octobre 2012 at 16 h 38 min | | Reply

    Merci d’abord pour ce très bon site. Moi aussi j’ai une grosse tendance à subvocaliser. Les techniques qui marchent le mieux pour moi c’est la 1 mais surtout la 5. Compter mentalement m’empêche de prononcer mentalement les mots que je lis.

  7. Méthode de lecture rapide de François Richaudeau : l’autopsie | Lecture Rapide Blog

    […] vous en débarrasser, je ne peux que vous conseiller mon article sur la subvocalisation, nettement plus […]

  8. bernard
    bernard 13 octobre 2013 at 0 h 05 min | | Reply

    Question bête peut-être, mais la subvocalisation est-ce juste la lecture à voix haute ou bien est-ce aussi la lecture dans sa tête ?

    Merci.

  9. ngeo
    ngeo 17 novembre 2013 at 9 h 40 min | | Reply

    C’est la lecture dans sa tête. On peut lire sans prononcer les mots dans sa tête. Je n’y arrive pas mais je cherche une solution. C’est pourquoi je me retrouve ici.

  10. BEN
    BEN 28 janvier 2014 at 18 h 13 min | | Reply

    J’ai une technique pour l’astuce 11 ; étant donné qu’on ne peut pas comprendre quelque chose trop rapidement lors d’une ecoute , par exemple un film a une vitesse de 2 ou 3 on arrivera pas a le comprendre . Et justement si on subvocalise de plus vite sa revient au même ? on ne comprendra rien ?

  11. Hélène
    Hélène 9 mars 2014 at 23 h 29 min | | Reply

    Une « tare » : C’est ainsi que vous appelez ce qui fait apprécier la littérature ou la poésie ; leur musique, leur beauté ?

    1. olivier
      olivier 24 mars 2014 at 16 h 54 min | | Reply

      J’avoue que j’ai le même sentiment. D’une part j’aimerais lire plus vite dans le cadre de « travaux » intellectuels, mais d’autre part, il y a un plaisir à « entendre » les phrases, que je n’aimerais pas perdre.
      Par ailleurs, je me demande si l’arrêt de la subvocalisation convient aux personnes ayant une mémoire auditive ? Nul doute que ça convienne à Lizbeth Salander, mais sans doute moins à moi, du moins pour l’instant

  12. Philippe
    Philippe 7 avril 2014 at 14 h 18 min | | Reply

    moi vraiment je n’y arrive pas. Mais je vais m’exercer quand bien même j’éprouve du sommeil quand je lis un long moment.

  13. Sylvia
    Sylvia 30 mai 2014 at 20 h 32 min | | Reply

    Une fois qu’on réussi à ne plus subvocaliser, est-ce definitif ? Lors de lecture de roman par exemple, sera-t-il possible de subvocaliser si on le souhaite?

  14. Françoise
    Françoise 28 juillet 2014 at 6 h 48 min | | Reply

    Merci pour votre site.
    Vraiment difficile de ne pas subvocaliser, l’entraînement est sans doute essentiel.

  15. christine
    christine 6 octobre 2014 at 11 h 06 min | | Reply

    merci pour tous ces conseils, il faut s’accrocher et perseverer et vraiment ca marche!!!
    a mon sentiment, obliger le regard a filler plus vite sur la page est le plus efficace, puisque le cerveau est plus rapide que la parole. Et pendant que j’ecris,je vois que je subvocalise….pfffff…..

  16. fulgence
    fulgence 5 janvier 2015 at 16 h 33 min | | Reply

    Merci Mr Xavier pour cette technique pour lutter contre la subvocalisation .Mais s il vous plait j ai un problème avec mes yeux qui parfois me conduisent a subvocaliser lorsque je lis et même lorsque je lutte pour l éviter. De même que par moment je suis aussi tenter de revenir sur les mots que j ai même déjà lus et cela vraiment me fatigue beaucoup lorsque je veux aller plus vite et même lorsque j utilise un stylo pour m aider dans la lecture. Merci pour votre compréhension et pour votre apport .

  17. AngyRegg
    AngyRegg 1 mars 2015 at 22 h 51 min | | Reply

    Bonsoir,

    Merci pour ce blog.. Je commence juste à le parcourir mais ça semble très intéressant et j’aime le ton employé dans les articles.
    Personnellement, j’ai l’impression que la subvocalisation m’aide à me concentrer. Plus jeune je lisais à voix haute mes leçons d’ailleurs. Du coup peux-t-on lire plus vite tout en s’assurant de rester concentré sur le texte ?

    Je vais continuer la lecture de vos articles. J’espère que j’y trouverais de quoi améliorer mon efficacité de lecture 🙂

    Bonne soirée,
    Angela

  18. Gilles_G
    Gilles_G 6 avril 2015 at 19 h 06 min | | Reply

    Personnellement j’utilise la technique numéro 1 : en accélérant la vitesse de bond des yeux cela fait taire la petite voix 😉 en plus de cela, j’utilise des techniques de centrage, de coupage de mental qui me sont très utiles…J’utilise aussi la technique n°2, en lisant plusieurs mots à la fois, voire même en lisant certaines phrases à l’envers. Cela vient davantage supprimer la sub-vocalisation ! Merci pour l’article !

  19. Taoufik
    Taoufik 7 août 2015 at 14 h 51 min | | Reply

    bonjour et merci bcp d’avoir partagé votre expérience et vos techniques.
    je ne suis pas expert, au contraire je suis au 1er stade de l’apprentissage pour améliorer mes techniques de lecture rapide. j’ai cependant une remarque concernant la technique 3/ « Pendant que vous lisez, répétez mentalement le même mot »…je pense que cela pourra être un obstacle et non pas une technique d’amélioration…je pars de mon expérience, en fait, j’ai constaté que ce qui bloque ma vitesse c’est le fait de répéter mentalement le mot »…une fois j’accélère la lecture par mes yeux et donc je ne m’arrête pas sur les mots mentalement je constate une certaine amélioration et cela rejoint votre 1ere technique (Augmenter la vitesse des yeux). me trompe-je ? ou j’ai peut etre mal compris la technique N° 3 ? merci

  20. Marie
    Marie 23 janvier 2016 at 0 h 16 min | | Reply

    Je découvre juste votre site qui me semble intéressant et sérieux, mais je voulais juste vous signaler une petite faute dans la phrase qui suit :
    (si vous envoyez d’autre n’hésitez pas à le mentionner en commentaire, surtout).
    et qui à mon avis devrait être plutôt : si vous en voyez ( du verbe voir et non pas du verbe envoyer)
    Je pense que c’est une erreur de frappe seulement.
    Cordialement.

  21. Brigitte
    Brigitte 9 mars 2016 at 19 h 15 min | | Reply

    Bonsoir,
    je découvre votre site et je le trouve très intéressant. Je passe un concours dans un mois et je dois m’entraîner à lire des documents afin d’en faire une synthèse.
    Je n’avais pas conscience que je subvocalisais mais maintenant je me rends compte de la perte de temps. Je vais tester vos méthode et j’espère avoir des résultats rapidement. Bravo pour votre blog et merci.

  22. Houillon
    Houillon 23 juin 2016 at 8 h 00 min | | Reply

    Bonjour Xavier ,

    Non , et vous n’avez absolument pas tort , et tout au contraire , de parler de la subvocalisation comme étant bien quelque chose de l’ordre d’une véritable  » tare  » , car , et cela ne fait aucun doute , cela en est bien une , et dans tous les cas , c’est bien elle , cette tare , qui présente le plus grave obstacle et handicap à l’amélioration de ses propres capacités de lecture…et il faut donc s’en débarrasser complètement , totalement , et définitivement . Oui , et donc , n’oublions jamais que la subvocalisation ne sert strictement à rien , mais absolument rien , et si ce n’est que de faire de nous de fort médiocre ou très mauvais lecteurs . Les grands poètes comme Charles Baudelaire , Arthur Rimbaud ,Verlaine, Victor Hugo etc….ne subvocalisaient jamais ,et tout comme il en est tout à fait de même chez tous les grands écrivains comme Diderot , Voltaire ,Jean-Jacques Rousseau etc . La poésie et comme tout autre texte ,ne s ‘apprécie et se savoure au plus haut point que par la lecture à voix haute , et par la lecture silencieuse des yeux. Croire que l’on apprécie et savoure un poème en subvocalisant , est rien d’autre qu’une illusion et une grave erreur qui nous porte à sous – estimer profondément nos réelles capacités de lecture . La subvocalisation doit toujours être entendu et compris comme un grave symptôme de déficiences en lecture , et c’est aussi pourquoi il est si fort difficile à s’en débarrasser et à s ‘en délivrer définitivement , et s’en d’abord mettre à jour ce qu’elle dissimule et cache comme autres graves déficiences et problèmes en lecture . Pourquoi donc , et pour ma part , jamais je n’en parlerai comme une  » tare  » ? Parce que l’usage d’un tel mot n’est porteur d’aucune promesse pédagogique , et que plutôt , il va même entraîner beaucoup d’anxiété , de résignation , et de renoncements . Lutter efficacement contre la subvocalisation ,c ‘est d’abord savoir en parler le plus justement possible , et sans provoquer de grandes inquiétudes et de grandes peur , car , et par ailleurs , innombrables sont tous ceux qui disent et pensent que chercher à se débarrasser de la subvocalisation provoque comme un grand  » vide  » dans sa conscience et son esprit , et qu’il leur est donc totalement inenvisageable de quitter et d’abandonner définitivement ce mécanisme quasi spontané et si terriblement familier , et qui pourtant , est bien un lourd handicap quand on veut tout simplement devenir un vrai lecteur….Cordialement .

  23. Christine
    Christine 27 juin 2016 at 6 h 34 min | | Reply

    Merci Xavier, progres grace a plusieurs techniques simultanées.

Leave a Reply

Inscrivez-vous sur le blog et recevez la newsletter


Inscrivez-vous sur le Blog Lecture Rapide et recevez