Voici comment
Lire
(et assimiler) plus vite

Photolecture: la technique miracle pour ceux qui y croient très fort

Photolecture: la technique miracle pour ceux qui y croient très fort

Qui a déjà entendu parler de la photolecture comme technique de lecture rapide ? Et quelle est l’efficacité de cette technique qu’on peut qualifier de mystérieuse, voire miraculeuse ?

En tous cas plusieurs lecteurs de ce blog m’ont déjà posé la question, et jusqu’ici j’avais laissé cette technique de côté. Il faut dire qu’elle ne m’inspire à priori pas confiance.

C’est en écrivant la chronique du livre La Lecture Rapide, de Tony Buzan, et parce-ce qu’il l’évoque lui-même dans le livre, que j’ai refait un petit point sur mes connaissances en la matière.

Selon Wikipedia, et en résumant un peu leur article,  on entend par photolecture(ou photoreading en anglais) une technique consistant à parcourir brièvement du regard le texte à lire, en laissant le cerveau décoder l’information « en arrière-plan » si l’on peut dire, de manière subliminale.

Je vous le dis tout de go, la photolecture est une technique qui ne m’inspire pas confiance. Trop tirée par les cheveux, trop mystérieuse, trop proche des techniques d’hypnose, trop « new age ».

Mais comme il ne serait pas professionnel de ma part de m’arrêter sur de tels à priori, j’ai commencé à creuser un peu le sujet. Suivez le guide.

Curieusement, il faut savoir que le terme « photoreading » est une marque déposée. Il s’agit en fait un produit commercial, d’un cours, créé par un certain Paul Scheele aux États-Unis. Il vend le cours via sa propre société, Learning Strategies Corporation.

D’ailleurs, on peut dire qu’ils vendent le produit plutôt cher puisque ça va de 245 USD pour le cours classique à 530 USD pour la version Deluxe.

Mais bon, si leur technique tient ses promesses (voir plus bas), pourquoi pas?

Comment fonctionne la photolecture?

Le fonctionnement de la technique de photolecture est plutôt simple et se décompose en 5 étapes:

Étape 1 : la préparation

L’étape de préparation consiste à prendre quelques minutes pour déterminer l’objectif de la lecture, et se mettre dans l’état d’esprit adéquat. Jusque-là, ça me semble normal et cohérent, et parfaitement en accord avec les techniques que nous avons vues ensemble sur ce blog.

Étape 2 : l’aperçu

Cette étape prend entre 30 secondes et 2 minutes et consiste à essayer d’avoir un aperçu du livre à lire. On pourrait le comparer à l’étape aperçu/découverte dont nous avons déjà parlés, mais en beaucoup plus rapide (et donc moins efficace ?).

Étape 3 : la photolecture

Nous voici maintenant au coeur du système et c’est étrangement simple: vous posez vos yeux sur une page du livre pendant une seconde, puis vous passez à la page suivante, et ainsi de suite. Donc il ne vous faut pas plus de 3 à 8 minutes pour lire un livre en entier. Vous ne comprenez rien à ce que vous lisez ou voyez ? C’est normal, il ne faut pas vous inquiéter. L’auteur prétend que votre cerveau, lui, perçoit très bien le contenu et peut le décoder en arrière-plan.

Étape 4 : la post lecture

Lors de cette étape, vous prendrez quelques minutes pour effectuer quelques petits coups de sonde plus détaillés dans le livre, pendant lesquels vous allez prendre note des mots clés et noter vos questions. On peut vaguement le comparer à l’étape de prise de notes que nous avons déjà vue, mais de nouveau en beaucoup plus rapide (et moins efficace ? Oui je me répète, et je doute…).

Étape 5 : l’activation

C’est la dernière étape de la technique de photolecture, et elle consiste à faire entrer profondément la compréhension du sujet dans votre tête en utilisant différentes techniques d’activation. Je n’ai pas trop de détails sur ces techniques d’activation à ce stade (l’auteur nous parle de super reading et rapid reading, mais sans expliciter).

Et ça marche ? la controverse

Très bonne question, merci de l’avoir posée. Comme je le disais plus haut, je n’ai pas encore testé la technique.

Mais en tous cas, la promesse faite par ce produit est impressionnante: lire jusque 25.000 mots par minute. Pour vous donner une idée, cette vitesse vous permettrait de lire un roman en 3 à 4 minutes…

Petite démonstration en vidéo trouvée sur YouTube (c’est en Anglais, désolé):

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si une étude réalisée pour le compte de la Nasa, et donc à priori sérieuse venait mettre à mal l’efficacité de la technique.

Les plus courageux d’entre vous peuvent la lire en entier, ou se contenter du résumé à la page 2 de l’étude. Les résultats sont clairs et brutaux : la technique n’amène aucun gain en terme de vitesse de lecture par rapport à une lecture normale. Au contraire, on observe une diminution de la vitesse de lecture, et une baisse de la compréhension !

En temps normal, je me serais arrêté là et j’aurais directement rangé cette technique dans le rayon « charlatanisme ».

J’ai toutefois constaté que certaines personnes dignes de confiance utilisent la technique de photolecture.

Si vous ne connaissez pas Steve Pavlina, sachez que c’est un blogueur très respecté aux États-Unis. Son blog de développement personnel est lu par des centaines de milliers de lecteurs à travers le monde. Et Steve Pavlina utilise la technique, mais il en fait même la promotion.

Or je doute que quelqu’un d’aussi respecté et crédible que lui se mette à promouvoir une technique qui ne fonctionne pas et/ou qui relève carrément du charlatanisme.

La méthode décrite ci-dessus n’est toutefois pas dénuée de tout intérêt. Je pense que les étapes 2 (l’aperçu du livre) et 4 (les petits coups de sonde) permettent de se faire une idée du contenu du livre, et de saisir l’un ou l’autre passage intéressant. Mais là on ne parle plus de photolecture, évidemment…

Alors qu’en est-il ?

La photolecture est, selon toute vraisemblance, davantage un produit commercial qu’une technique de lecture rapide sérieuse.

Je n’ai trouvé aucune étude sérieuse qui valide les théories qui sous-tendent cette méthode. J’ai par contre trouvé plusieurs études qui l’invalident. J’ai une formation comptable et financière (et scientifique même pour ce qui est de mes plus jeunes années), et donc tout comme vous je suppose, j’aime les méthodes robustes et efficaces. Et si possibles simples et gratuites.

Avant de ne serait-ce qu’envisager de tester ce produit, j’aimerais savoir si certains d’entre vous ont déjà eu l’occasion de l’essayer, et si oui avec quels résultats ? Ou bien connaissez-vous des personnes qui l’utilisent ? Seriez-vous tenté par l’essayer, ou bien attendez-vous que je teste auparavant ? Dites-moi tout dans les commentaires

Et si vous cherchez des techniques sérieures, simples et éprouvées, devenez membre du blog lecture rapide. C'est gratuit, et vous aurez accès à plein d'outils et de bonus que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Cliquez simplement sur le bouton ci-dessous:

Oui je m'inscris gratuitement sur le blog!

Partagez

Partagez cet article, parce-qu'il pourra être utile à d'autres !


Commentaires


    Lire 1 livre en 1 heure ?

    Les techniques de lecture rapide vous permettent de lire et assimiler un livre en une heure. On ne vous les a pas apprises à l'école, mais si vous avez des examens ou un concours à préparer, ou une immense pile de livres dont vous voulez venir à bout, ces techniques sont exactement ce qu'il vous faut. Ce site présente, test et compare les techniques de lecture rapide.

    Devenez membre gratuitement

    Vous aussi rejoignez les 3438 autres membres actifs du Blog Lecture Rapide pour accédez gratuitement aux outils surpuissants qui vont vous aider à transformer votre vie. Cliquez sur le bouton:

    Je m'inscris !

    Faites coucou sur Facebook




    Mes articles les plus lus

    1. Technique scientifique de lecture rapide: +386% en 20 minutes
    2. Comment lire un livre: temps minimum, efficacité maximum
    3. Subvocalisation: 11 trucs pour en finir définitivement avec cette tare
    4. Chronique du livre "Méthode de lecture rapide", de François Richaudeau
    5. Apprendre plus vite avec la méthode Feynman